MUSIQUE

La musique à Meknès est riche et variée. Elle a exprimé de tout temps, les traditions, les coutumes et le mode de vie des populations qui y ont vécu. On y trouve la musique arabe, berbère, andalouse et africaine.

Meknès est riche par sa musique arabo-andalouse, le Malhoune, le Samaâ et l’art aissaoui.

La musique arabo-andalouse

C’est une forme de musique classique ou musique d’art codifiée qui se transmet de maître à élève exigeant le respect d’un ensemble de règles fixées.

Elle est l’héritière de la riche histoire de l’Andalousie musulmane transmise avec les premières vagues d’émigration des Arabes chassés d’Andalousie.

Connue aussi sous le nom de moussiqua al-âla, c’est une musique de cour d’une civilisation très raffinée. C’est une synthèse aujourd’hui des traditions musicales arabes, berbères et espagnoles. Le répertoire al-âla du Maroc comprend onze noubas.

Le Malhoun

Véritable art poétique, le malhoun est plus connu aujourd’hui sous le nom de ‘’quassida du ghazal’’.

Originaire du Tafilalet et des zaouias, le malhoun est la musique favorite chez les Meknassis.

Selon des historiens, l’origine de cette musique remonte au XIIème siècle.

Elle a été influencée à travers les âges par les rythmes de la musique andalouse et des chants populaires qui ont donné naissance à la ‘’quassida’’.

C’est une musique qui s’est développée jadis principalement à l’intérieur des corporations artisanales.

C’est en fait une poésie chantée en arabe dialectal, à caractère aussi bien religieux que profane, caractérisée par un langage sophistiqué et une mélodie en style déclamatoire.

Le Samaâ

«L’audition en arabe» est un art de chants polyphoniques a capella sacrés et d’hymnes dédiés au culte du Prophète Sidna Mohammed et à Allah.

Le Samaâ désigne également les séances musicales des confréries soufies.

Cette musique a été enseignée dans les zaouiyas de Meknès, dont la zaouiya Alamia.

L’art Aïssaoua

Il est la création de la confrérie religieuse Aïssaoua, fondée au XVIème siècle par Sidi Mohamed Ben Aïssa né en 1465. Venu de la région du Souss, mort à Meknès vers 1526, il est devenu plus tard «El Cheïkh Kamal», le «Cheïkh parfait».

Le centre spirituel de la confrérie se trouve à Meknès où son fondateur est enterré.

Beaucoup ont écrit sur les Aïssaoua comme Le Chatelier dès 1886 ou Brunel en 1926.

La musique berbère

La musique meknassie a subi les influences des tribus berbères qui peuplaient cette région.

Cette musique est divisée en «moderne» et «traditionnelle», inspirée par la beauté saisissante du paysage rural marocain et la résonance du bendir qui régit la rythmique des chansons, des chants et des danses festives.

Ne dit-on pas que l’expression la plus profonde de l’âme berbère réside par les chants et la musique qui se transmettent de génération en génération.

La musique des Maâlmates

Meknès se distingue par l’existence de beaucoup de groupes exclusivement féminins appelés ‘‘les Maâlmates’’ qui chantent le melhoun, aïssaoua, chaâbi avec toutefois une particularité qui leur appartient en propre : le rythme el Masmoudi.

SPIRITUALITE ET MOUSSEMS

Le sacré et la spiritualité se manifestent à travers le grand nombre de mosquées et de zaouïas que compte la ville. Parmi elles, les plus célèbres sont les mosquées Lalla Aouda, Er Rouah, Zitouna, Sidi Kaddour El Alami.

Berceau de bien des confréries religieuses, Meknès attire aussi plusieurs communautés soufies qui se réunissent pour pratiquer leurs rituels où pendant de longues heures ils entrent dans des transes mystiques dans les zaouias.

Meknès  abrite aussi les Gnaoua, descendants d’anciens esclaves noirs venus avec Moulay Ismaïl et Ahl L’Touat, adeptes de la tariqa Ouazzania.

D’autres confréries ont donné naissance à des zaouiyas de prestige telles que Hmadcha, Sidi Ali, Sidi Ahmed Dghouri. Les deux derniers sont enterrés à Meknès.

Moussem de Cheikh el Kamel

L’une des plus populaires au Maroc, cette confrérie religieuse «Tayfa» a été fondée au XVIème siècle et elle  tire son nom de l’homme saint de la ville ‘‘El Hadi Ben Issa’’, dit ‘‘Cheikh El Kamel’’ qui pratiquait un soufisme rare. Elle se base principalement sur la Hadra.

La cérémonie regroupe les danses de transe collective aux chants soufis prenant le récepteur dans un long voyage mystique ascendant vers Dieu et le Prophète.

Les Aïssaoua de tous les coins du Maroc et même d’Algérie, de Tunisie et de Libye se rassemblent chaque année autour du mausolée du cheïkh, lieu du pèlerinage, à l’occasion de la fête du Mouloud. Ces pratiques datent du XVIème siècle.

Cheïkh El Kamel est le fondateur du centre spirituel de la zaouia de Meknès, où il est enterré.

Moussem de Moulay Driss Zerhoun

Entre Volubilis et Meknès, le sanctuaire de Moulay Idriss 1er, fondateur du Royaume islamique du Maroc, est le théâtre de l’un des plus importants pèlerinages religieux du Maroc. Lors du moussem annuel, la confrérie soufie des Alamiyine inaugure les cérémonies par la khamra (symbole d’ivresse) qui conduit les adeptes par des phases de plus en plus haletantes jusqu’à l’extase de l’union mystique avec le divin. Puis, pendant huit jours, des processions de tambours et de hautbois mèneront sur des rythmes libérateurs des défilés de confréries et de simples pèlerins en quête de bénédictions.

Moussem de Sidi Ali Ben Hamdouch

Ce moussem se tient à chaque commémoration du Mawlid  sur les hauteurs de Zerhoun, près de Meknès., la zaouïa de Sidi Ali Ben Hamdouch, dans la commune de Mghrassyine. On assiste durant les 7 jours du Moussem, à des veillées soufies, psalmodies, sacrifices de volailles, de moutons et de vaches et autres chants folkloriques assurés par les troupes « H’madcha« , gardiens du temple…

VIE CULTURELLE

FESTIVALS

Festival international des cultures urbaines  de Meknès

Ce Festival International des Arts Urbains « Freestyle Maroc Urban Dance » est la manifestation de référence Maroc en matière de la Culture Hip Hop, des Arts Urbains en général et de la danse urbaine spécialement.

Cet événement a acquis une dimension internationale avec la participation d’une centaine d’artistes et d’athlètes venant d’une dizaine de pays de différents continents.

Parallèlement aux compétitions, d’autres activités sont programmées : une caravane socio sportive et culturelle visant l’animation des quartiers défavorisés de la ville de Meknès ainsi que des villes et villages de la région, conférences, rencontres, ateliers de formation….

Festival international de cinéma d'animation de Meknès

Le FICAM s'articule autour de projections avec la participation de professionnels (réalisateurs, producteurs…) ainsi que des des expositions, des débats et rencontres avec le public. Il a pour objectif de former et d' initier de jeunes créateurs

Festival international de Volubilis, ou de Meknès-Volubilis

Festival culturel – notamment musical – marocain,  initié en 1999 par le ministère de la Culture, en partenariat avec la wilaya de la région de Meknès-Tafilalet et la commune urbaine de Meknès, en hommage à Volubilis, site chargé d'histoire.  Depuis 2011, afin d'éviter la dégradation du site, l’essentiel des activités du festival se déroulent à Meknès ; seule son inauguration se tient à Volubilis.

Festival du dessin de presse et d’humour

Cet événement artistique vise à promouvoir chez les jeunes la création artistique en général et celle du dessin humoristique en particulier. Il se propose d’être un espace fertile pour échanger des expériences entre artistiques, acteurs agissant dans le domaine de l’art et du dessin de presse.

Ce festival est une occasion propice pour échanger, croiser les idées et les expertises pour mieux rayonner et développer cet art tout en faisant de cette manifestation artistique un espace de rencontre et d’interactivité par excellence.

SALON

Salon International de l'Agriculture au Maroc (SIAM)

Depuis 2006, ce salon réunit pendant 6 jours tout le savoir-faire agricole du pays, afin de dynamiser le secteur agricole en incitant les partenariats et les investissements.

Ainsi parmi les exposants on peut y trouver les productions traditionnelles du terroir, les coopératives et associations, les grandes entreprises marocaines de l'agroalimentaire, les fabricants de machines agricoles, les éleveurs et leurs bêtes, ou encore les principales banques et représentant de l'état pour accompagner financièrement les projets agricoles.

Le SIAM est aussi devenu, en quelques années, un véritable HUB international et un événement incontournable dans le secteur agricole africain

Il accueille chaque année des invités de marque et les grands acteurs de l'agriculture mondiale comme la FAO, l'Union Européenne, l'Union Africaine, et différentes institutions internationales œuvrant dans l'agriculture.

CENTRES CULTURELS

L’Institut Français

Idéalement situé à la jonction de la médina et de la ville nouvelle, l’Institut français de Meknès joue un rôle culturel majeur dans cette ville patrimoniale et agricole, capitale d’une vaste région.

La langue française est sa priorité et il développe des partenariats avec plusieurs établissements d’enseignement primaire, secondaire, et supérieur : Ecole Notre-Dame, Lycée et Université Moulay Ismaïl, Lycée Paul Valéry (AEFE).

Accueil du lundi au samedi dans les différents espaces proposés par l’Institut français :  cours de langue, médiathèque, théâtre, galerie d’exposition.

Rue Ferhat Hachad 50000، Meknes
Tel.: +212 (0) 5355-16500

Centre culturel Michel Jobert

Le café littéraire, et le Centre Culturel Michel Jobert à Meknès porte le nom d'un homme politique français originaire de Meknès. Michel Jobert est né le 11 septembre 1921 à Meknès, et a été ministre des Affaires étrangères entre 1973 et 1974, dans le gouvernement Pompidou.

3 Villa Michel Jobert Rue Pasteur VN - Meknès

Institut Cervantes

Annexe de Meknès
19, Rue Pasteur, Résidence Zine El Abidine, Ap. 5
V.N 50 000 - Meknès
Tel.: +212 (0) 535 403 201
infomeknes@cervantes.es

Centre Culturel Moulay Idriss Zerhoun

Le centre culturel Moulay Idriss Zerhoun possède une bibliothèque, une salle d'exposition, des salles d'atelier et une salle de spectacle.

Maison de la culture
Moulay Idriss Zerhoun, Kheiber
Tel.:  +212 (0) 535544675

Newsletter

Ne manquez pas les promotions et les nouveautés que nous réservons à nos fidèles abonnés.
Votre adresse de messagerie est uniquement utilisée pour vous envoyer notre lettre d'information ainsi que des informations concernant nos activités. Vous pouvez à tout moment utiliser le lien de désabonnement intégré dans chacun de nos mails.

Téléchargez notre application mobile Visit Meknès disponible pour IOS et Android

HAUT