Wednesday, 19/6/2019 | 11:36 UTC+0 Arabe Espagnol Anglais
Conseil Préfectoral du Tourisme  de Meknès

Le FICAM dévoile son palmarès 2019

Le FICAM dévoile son palmarès 2019

Le jour Extraordinaire“, grand vainqueur de cette 18e édition.

Le FICAM 2019, c’est fini. Hier soir le Festival International du cinéma d’animation de Meknès a pris fin après 6 jours de projections, rencontres et ateliers. Une cérémonie de clôture durant laquelle a été primé le film “Le jour Extraordinaire”, court-métrage de Joanna Lurie dans la catégorie Courts-Compet’.

Une catégorie présidée par le réalisateur néerlandais, nommé en 2016 à l’Oscar du meilleur film d’animation pour “La tortue rouge”, et composé de l’actrice marocaine Samia Akariou et Marc du Pontavice, Président de Xilam Animation.

Dans ce court-métrage, “des villageois traversent des étendues d’eau aussi vastes que périlleuses, dans des coquilles de noix, pour accompagner leurs morts à destination … là où la mer et le ciel se rencontrent”, explique la jeune cinéaste sur son site.

La “Mention spéciale du jury” est revenue au film “Je sors acheter des Cigarettes” d’Osman Cerfon.

Le Prix du Public a lui été décerné à “Roughhouse” de Jonathan Hodgson.

Le court-métrage “My Little Goat” de Tomoki Misato a reçu le prix du Meilleur film étudiant. “Vermine” de Jérémie Becquer et “The Ostrich Politic” de Mohamad Houhou se sont quant à eux vus décerner le Prix Ex-aequo du Jury Junior.


Le Jury Junior du Longs-Compet’ a accordé de son côté le prix du Meilleur long-métrage à “Tito et les oiseaux” de Gustavo Steinberg.

Quant au prix du Public, il est revenu à Kitarô Kôsaka pour son film “Okko et les fantômes”.

Enfin, le court-métrage d’animation Jeune public “Prix Jeunesse TV5 Monde” a été décerné, par un jury composé d’élèves, à Nolwenn Roberts pour son film “Le rêve de Sam”.

Durant la cérémonie de clôture, les spectateurs ont également pu apprécier le court-métrage du lauréat 2018 du Grand Prix Aïcha, “Amour paternel” d’Abderrahman Kandili. Ce dernier faisait également partie des 6 jeunes accueillis à la résidence d’écriture du FICAM à Meknès.

30.000 visiteurs, 160 étudiants, 50 fictions
Cette année encore, de grands noms du cinéma d’animation international s’y sont donnés rendez-vous et sont allés à la rencontre du public mais aussi des nombreux étudiants présents cette année encore. Parmi eux, l’Américain Peter de Sève (L’âge de glace) ou encore les Français Michel Ocelot (Kirikou et la sorcière, Dilili à Paris…) et Didier Brunner (producteur d’Ernest et Celestine, Les triplettes de Belleville, Kirikou et la sorcière,…).

Le FICAM, c’est 30.000 visiteurs par an, dont 160 étudiants, 50 fictions projetées et 15 nationalités représentées. “On est très loin des 8 films présentés pour notre première édition”, avait déclaré la directrice de l’Institut de Français de Meknès, Lyliane Dos Santos, lors de la cérémonie d’ouverture.

huffpostmaghreb.com

POSTEZ VOS COMMENTAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *