Wednesday, 20/2/2019 | 9:59 UTC+0 Arabe Espagnol Anglais
Conseil Préfectoral du Tourisme  de Meknès

grand-meknes-ville-imperiale-marocLa ville fut fondée au Xème siècle sous le nom de Meknassa ez Zeïtoun par Zénète Meknassa, grande tribu berbère originaire  de l’Oriental.Au VIIIème siècle, la province de Meknès a connu la naissance de la première dynastie du Maroc, les Idrissides (786 à 917, fondée par Moulay Idriss 1er, descendant du Prophète Sidna Mohammed. Au XIème siècle, les Almoravides fortifièrent la ville conquise par les Almohades qui  y construisirent mosquées, hammams (bains maures) et kasbahs. Meknès vécut alors une période de prospérité qui sera relayée par l’avènement des Mérinides.  De nombreux monuments seront également édifiés sous le règne de cette dynastie dont un palais royal et la fameuse médersa Bou Inania.  Aux Mérinides succéderont les Ouatassides au XVème  siècle. L’arrivée de la dynastie Alaouite marqua un tournant dans l’histoire de Meknès. Dés 1672, Moulay Ismaïl associa Meknès à son destin et décida d’en faire la plus belle des villes impériales et la capitale du Maroc. Surnommé le « Louis XIV marocain », 50 ans durant, il fut construire palais, mosquées, greniers, écuries, bassins, jardins et kasbahs voulant  lui donner un extraordinaire essor et en faire une capitale reconnue mondialement. Les murailles entourant la ville ancienne, sont percées de majestueuses portes richement sculptées et ornées de constellations (faïence et mosaïques). La porte de Bab Mansour est la plus grande et la plus belle des édifices arabo-mauresques. Sous le règne de son fils, Sidi Mohammed ben Abdallah (1757 – 1790), Meknès s’enrichit de plusieurs monuments : mosquées, mausolées et le palais de Dar Beïda, siège actuel de l’Académie Royale Militaire. En inscrivant Meknès sur les rejestres du Patrimoine Mondial de l’Humanité, l’U.n.e.s.c.o avait en tête le formidable ossuaire de murailles et de Palais que la ville doit au règne du Sultan Moulay Ismail

POSTEZ VOS COMMENTAIRES

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *